zoom_out_map

24 novembre 2021

Centre Culturel Universitaire : " Littérature d'expression corse ; entre tradition, politique et modernité"

                                                               

  

" A Literatura di spressione corsa; trà tradizione, pulitica è mudernità "

 

Date : Mercredi 24 novembre 2021 à 10h

 

Lieu : Spaziu Universitariu Natale Luciani

 

Intervenant : Anghjulu Pomonti, Prufessore agregatu Lingua Corsa, Duttore in Lingua è Cultura Corsa

 

 

Accade sempre, oghje chî hè oghje, ch'ellu si percepischi a literatura di lin­gua corsa cum'è una pratica passatista è dialettale, o chî omu l'assimilessi à un militantisimu puliticu, d'indule regiuna­listu, autunumistu o puru naziunalistu secondu l'epiche. Eppuru l'accosti sclu­sivamente pruvincialisti o naziunalitarii, benchî esatti (in parte), anu u so da fà à qualificà l'ogettu sanu sanu. Bramosa d'accede à a dignità, à tempu à a lingua corsa ella stessa, a literatura cursofona hà dinù custruitu a so mudernità longu à u tempu, puru di manera anacronica di pettu à u prisente literariu mundiale. Oghje, à capu di un prucessu longu è faticosu, prugressi maio so da signalà, hè percio ch'ellu si puderà ancu definî a literatura corsa cum'è una literatura di criazione sputica. ln tutti i casi nant'à u pianu testuale. Cum'è l'altre spressione literarie « minurizate », a so situazione ferma guasi paradussalamente incer­ta, è si ponenu sempre e quistione di a so sparghjera ma ancu di a so sopravi­ta. Anghjulu Pomonti, inde u quatru di a publicazione di i so travagli di tesa, rivenerà cusî nant'à e mudalità di u so accostu cruciatu, trà analisi di testi, fenomeni sociostorichi, rialità sociolin-guistiche è custrinte sociostituziunale, senza sminticà u fattore psiculogicu chî pesa sempre assai in duminiu periferi­cu ...


Il n'est pas rare, aujourd'hui encore, que la littérature de langue corse soit perçue dans /'opinion publique insulaire comme relevant d'une pratique de type passéiste et dialectal, ou comme étant rien moins que /'expression d'un militantisme poli­tique, à coloration régionaliste, autono­miste ou plus près de nous nationaliste. Les approches exclusivement provincia­listes ou nationalitaires, bien que par­tiellement exactes, peinent pourtant à qualifier /'ensemble de l'objet. Soucieuse d'accéder à la dignité, en même temps que la langue corse elle-même, la littérature corsophone a aussi et surtout construit sa modernité dans le temps, certes de façon souvent anachronique à l'aune du pré­sent littéraire mondial. Aujourd'hui, au terme d'un long et patient processus, des avancées majeures sont à enregistrer, au point de pouvoir envisager la littérature corse comme une littérature de création à part entière. Tout du moins sur le plan textuel. À l'image des autres expressions littéraires « minorisées », sa situation demeure presque paradoxalement incer­taine, et la question non seulement de sa diffusion mais également de sa pérenni­té pure et simple ne manque pas de po­ser avec acuité. Ange Pomonti, dans le cadre de la publication de ses travaux de thèse, reviendra ainsi sur les modalités de son approche croisée, à la lisière entre analyse de textes, phénomènes socio-his­toriques, réalités sociolinguistiques et contraintes socio-institutionnelles, sans oublier le facteur psychologique qui pèse toujours de tout son poids en domaine périphérique ...